Ecopièges INRAE

Dans le cadre d’un projet financé par l’ANSES* et visant à évaluer les risques d’exposition de la population aux toxines produites, véhiculées et libérées par les chenilles urticantes de la processionnaire du pin, INRAE Val de Loire a installé 10 écopièges sur des pins noirs situés rue du Bailli Groslot sur le Domaine de Melleray à Saint-Denis-en-Val.

Ce suivi s’intègre dans un dispositif de surveillance de l’espèce couvrant l’ensemble de la métropole orléanaise. Au total, plus de 100 arbres seront ainsi équipés dans différents contextes urbains et paysagers, de février à juin 2022.

 

Les écopièges, initialement destinés à la lutte et dont les sacs de collecte ne sont normalement retirés qu’à la fin de saison de piégeage, seront ici relevés toutes les semaines. Cela permettra de compter régulièrement les chenilles qui quittent l’arbre pour aller s’enterrer dans le sol (processions de nymphose) et d’en suivre la dynamique. Cette période étant la plus à risque pour l’être humain et les animaux, l’enjeu est de pouvoir à terme mettre au point un protocole de surveillance permettant d’alerter sur les risques en temps réel. Parallèlement à ce suivi,
CAP2020, La Mésange Verte et INRAE travaille au développement d’un détecteur connecté qui pourrait remplacer les relevés manuels.

* Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail